En 2015, sortir Poutine du Kremlin «les pieds devant…»

partager sur:

L’Occident espère un renversement du Président Poutine dans un proche avenir. Dans les coulisses des manifestations officielles les politiciens occidentaux et stratèges du bloc de l’OTAN réfléchissent intensément à un scénario préparant une révolte à Moscou ainsi que les détails de l’étape «post-poutinienne» de l’histoire de Russie. Cette information a été publiée le 27 décembre dans le journal allemand Bild Zeitung.

Par ailleurs, l’enjeu principal des conspirateurs, dans la meilleure tradition du capitalisme occidental, se joue sur l’avidité des «actionnaires les plus gras», leaders du capital compradore en Russie. Les marionnettistes occidentaux espèrent que «suite aux sanctions et aux dommages occasionnés par les pertes de bénéfices, la pression sur Poutine de la part des puissants oligarques se renforce suffisamment pour qu’il soit obligé de s’en aller à la fin de 2015 », écrit le Bild Zeitung.

Toutefois, il est peu probable qu’on parvienne à faire partir Poutine «tout simplement». L’Occident, Washington en tête, furieux des tentatives de Poutine de faire renaître la puissance russe et de remanier l’équilibre géopolitique global paraît assoiffés du sang du «dictateur du Kremlin» qu’il déteste. Le premier scénario «dur» d’un coup d’État, lié à l’élimination physique du Président de Russie, fut lancé à l’été 2014 par Herbert Meyer, ancien adjoint du directeur de la CIA [à l’époque du Président R.Reagan. NdT]. Dans un article publié dans l’édition du 4 août 2014 du magazine américain The American Thinker, il a déclaré littéralement ceci: «Quand les oligarques russes comprendront enfin que le Président de la République Fédérale, Vladimir Poutine, est leur problème personnel, et que son ambition leur coûtera leur prestigieux yacht et leurs coûteuses maîtresses, les milliardaires s’occuperont eux-même du changement de pouvoir». [Bien que l’auteur écrive qu’il s’agit littéralement des propos repris dans l’article en langue anglaise, on notera que la citation ci-dessus relève d’une réorganisation, plutôt fidèle, mais pas littérale, des termes de l’article paru dans le magazine américain. NdT.]

Meyer, ancien vice-président du National intelligence Council des États-Unis, est convaincu qu’un «lunatique» comme Poutine n’admettra jamais ses erreurs, le punir ne l’arrêtera pas, il ira jusqu’au bout tant que quelqu’un ne lui règle pas son compte par knock-out. C’est pourquoi, selon le vétéran des services de renseignements américains, il appartient à l’Occident de faire comprendre aux milliardaires de Russie que Poutine est leur propre problème, les oligarques se décideront alors à organiser une gentille rencontre au cours de laquelle ils régleront le sort futur de la Russie. Ils pourront convaincre Poutine de quitter le Kremlin «fût-ce avec les honneurs officiels et un salut au son de 21 canons», ou «les pieds devant et une balle dans la nuque, cela nous est indifférent» écrit le chevalier de capes et d’épées américain. Meyer n’a pas non plus exclu la possibilité de l’assassinat du Président de Russie dans un avion, du fait de «rebelles douteux armés de missiles sol-air».

Les collègues européens d’Herbert Meyer préfèrent les expressions plus douces et neutres, mais finalement, quant au fond, rien n’est différent. Ainsi, dans le journal précité, Bild Zeitung il est écrit que des mesures tout à fait nouvelles sont nécessaires, et le journal leur attribue modestement le but de sauver Poutine d’un danger croissant. Selon les informations du Bild Zeitung, la possibilité d’un renversement de Poutine est prise au sérieux jusque dans le milieu gouvernemental à Berlin. Le journal invoque en particulier les propos de l’expert en politique étrangère de la fraction CDU/CSU du Bundestag, Karl-Georg Wellmann, considérant que «la crise économique et sociale en Russie représentent un danger croissant pour l’entourage de Poutine et pour lui-même».

Dans quelle mesure les plans des stratèges européens sont-ils réels? Intervenant à Moscou dans le cadre d’une conférence de presse lourde de conséquences, lors de sa réponse à une question du correspondant de l’agence Reuters, relative à la possibilité d’une révolution de palais, Poutine a répondu sur le mode de la plaisanterie : «Pour ce qui concerne les révolutions de palais, rassurez-vous, nous n’avons pas de palais. Dès lors les révolutions de palais ne sont pas possibles. Nous avons le Kremlin, résidence officielle de la présidence. Il est bien défendu ; voilà également un facteur de la stabilité de notre État. Mais la stabilité est fondée sur ceci : elle est fondée, et il ne peut exister aucune base plus solide, sur le soutien du peuple de Russie». C’est à dire, sur notre soutien et sur le vôtre.

Cela signifie que si nous ne voulons plus de vous, afin que des canailles de tous acabits dans les entrailles des services spéciaux occidentaux ne décident plus à notre place comment la Russie doit vivre et qui doit être à la tête de notre pays, si nous ne voulons pas nous retrouver tel un collectif massif de sans-droits, tel que prévu dans les scénarios conçus par les occupants des hauts-cabinets à Washington et Bruxelles, chacun doit comprendre qu’aujourd’hui même, c’est exactement de lui que dépend le destin de notre pays. Ne serait-ce qu’un peu, un tout petit peu, mais tout de même, réellement de lui. Et de toi, et de moi, et de chacun d’entre nous. De notre audace, de notre diligence, de notre sagesse, de notre courage et de notre endurance, ou au contraire de notre bêtise, de notre couardise, de notre indifférence, de notre manque de volonté et de notre égoïsme.

A chacun de faire son choix. Seigneur, viens à notre aide!

Source.

dushenov3_200_auto
22 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
LUMUMBA
LUMUMBA
31 décembre 2014 11 h 51 min
HONTE à OBAMA, HONTE à MERKEL, HONTE à HOLLANDE, HONTE à CAMERON, HONTE à l’Occident ! HONTE à Washington !!!
HONTE, HONTE, HONTE et OPPROBRE !!!
gunsbourg
gunsbourg
31 décembre 2014 12 h 22 min
Les oligarques russes devraient se rendre compte qu’il n ‘y a pas que le dieu dollars pour leur permettre les friandises d’un Meyer méprisant et insultant : «Quand les oligarques russes comprendront enfin que le Président de la République Fédérale, Vladimir Poutine, est leur problème personnel, et que son ambition leur coûtera leur prestigieux yacht et leurs coûteuses maîtresses, les milliardaires s’occuperont eux-même du changement de pouvoir»: il y a toutes les monnaies dont la leur en plein développement et ce n’est pas cette crisette qui va les ruiner ; souvenez vous de la crise en Europe en 1973 suite à l’attaque de l’OPEP qui a provoqué une inflation à deux chiffres et des taux d’intérêts de cinglé ce pendant 5 ans et plus ainsi que des fermetures d’entreprises à tout va , souvenez-vous de la crise du dollar sous Carter qui a perdu au moins 50% de sa valeur et des émeutes d’ouvriers en colère, souvenez du crash de la livre à l’initiative de Tatcher qui a mis son économie à genoux pour des années et créé du chômage à tout “berzingue” provoquant pratiquement une guerre civile le tout au profit de la City, des privatisations et des banksters (ce n’est pas fini). Nous vivons une crise permanente depuis le premier choc pétrolier, alors hurler avec les loups pour dire que la Russie et Poutine sont foutus c’est une foutaise publicitaire à la mode des USA et de ses larbins à l’intention des crédules .Par contre Meyer a parfaitement défini démocratie suivant les USA : corruption, stupre, luxure, crimes,…, avec une justice ,une armée (de séides) aux ordres des banksters!
Dahu
Dahu
31 décembre 2014 20 h 03 min
Répondre à  gunsbourg
Pour moi, une “crise permanente” c’est une transition….

Cette transition est due au pic pétrolier que nous somme probablement en train de vivre, nous sommes certainement sur une phase de stagnation de la production mondiale de pétrole qui commencera très vite à décroitre.
Le PIB mondial suivra la même logique…. C’est la décroissance…. mais le terme ne fait pas rever c’est vrai….

Dans cette phase de transition, le chaos sera probablement maitre mais c’est à l’Homme de se réinventer et à créer un nouveau système …. ou pas ….

Lusofranc
Lusofranc
31 décembre 2014 12 h 24 min
Bof l’occident reve de mettre la Russie a sa botte? Alors que les uniens et leurs laquais pensent a cette maxime :
“Les poissons ont beau s’agiter dans le bocal,celui ci reste toujours rond”
Nam
Nam
31 décembre 2014 12 h 36 min
Les oligarques Russes veulent faire du “bizness” pas se faire piquer leur gagne pain par des entreprises étrangères.
Si Poutine était renversé, le gouvernement fantoche sera à la solde des entreprises Américaines ainsi que certaines d’Europe et les plus grosses entreprises Russes se feront piquer les marchés par ses entreprises ainsi que leurs ressources (or, petrole, gas et autres matières rares).
Vous pensez sérieusement que ces oligarques risqueront cela?
J’ai un gros doute…
Mais bon, je peux me tromper mais ils se rappellent ce qu’il s’est passé à Chypre.
Et là, c’est plus pareil.
Pour ce qui est des manœuvres des services étrangers, je n’ai qu’une chose à dire:
“Les cons ça osent tout…” vous connaissez la suite.
Métroz Pierre-Alain
Métroz Pierre-Alain
31 décembre 2014 12 h 51 min
Qu’on ne se trompe pas sur l’Europe. Il y a les prétendues élites, toutes stipendiées par les Amerlos, et puis il y a une élite intellectuelle souvent un peu trop silencieuse, qui déteste à juste titre les Américains; il y a un peuple ignare et déboussolé qui n’a comme information que celle que leur imposent des media aux ordres de Washington mais qui, pour peu qu’ils soient rendus à l’évidence de la supercherie, se montreront prompts à descendre dans la rue et à faire payer aux scélérats tous leurs forfaits.
Mais il y a surtout ce peuple de Russie qui, après avoir versé son sang en 39/45 pour une Europe qui, au fond, ne le méritait pas, a sans doute assez rapidement compris ce que pouvait lui “apporter” le capitalisme. S’il y a là-bas 38% de la population qui crève la faim, il a bien compris, ce peuple admirable, que son bonheur à lui était sûrement bien plus réel que celui des charlatans décérébrés et décordisés (c’est-à-dire dépourvus de coeur) du plus illustre prédateur que la planète ait jamais connu… Ils mange, ce peuple russe, il a accès aux soins, ce peuple russe; il reçoit une éducation dans des écoles ouvertes à chacun, ce même peuple russe. Bien sûr, l’iPad ne fait peut-être pas nécessairement partie de l’attirail des bambins, ni deux ou trois autres gadgets totalement inutiles. Cela dit, ce peuple possède une culture littéraire et artistique incomparable que l’Occident a mille raisons de lui envier…
En mon nom propre de modeste citoyen Suisse, je tenais à ce que ces choses-là fussent dites. Non, l’Occident ne se réduit pas à ces affairistes inféodés aux USA. Je suis sûr quant à moi que, si ses prétendues élites parvenaient à faire la peau de Poutine – ce que je ne souhaite en aucun cas -, tout ça leur retomberait dessus fissa. Non seulement le Kremlin trouverait dans ses rangs des dirigeants insensibles au chant des sirènes occidentales, mais de plus, il ne répéterait pas l’imbécillité provoquée naïvement sous Gorbatchev, et qui avait mis à la tête d’un pays hautement estimable un minable ivrogne qui s’était lâchement rempli les poches au détriment des laborieux.
Vive la Russie.
Ariane
Ariane
31 décembre 2014 13 h 04 min
Poutine a l’aval de son peuple et les dirigeants occidentaux (qui n’ont jamais bénéficié d’un tel soutien… et qui s’en foutent) n’imaginent même pas ce que cela signifie du point de vue stabilité d’un pays. Ils ne pourront donc pas le renverser même en s’appuyant sur les oligarques (qui ne sont pas enclins à laisser l’occident leur piquer des parts de marché, comme dit NAM). Reste l’éventualité d’un attentat… ce serait pire encore puisque le peuple en ferait une telle icône que le pays ne risquerait plus de commercer avec les instigateurs d’un tel meurtre.
Les US EU sont tombés sur un os avec la Russie. Faudra bien qu’ils s’y fassent.
Bonne année à tous.
Oaxy Nine 11
Oaxy Nine 11
31 décembre 2014 13 h 15 min
”Meyer n’a pas non plus exclu la possibilité de l’assassinat du Président de Russie dans un avion, du fait de «rebelles douteux armés de missiles sol-air».”

Cela c’est déjà produit sauf que le pilote Ukrainien as admis avoir comis une erreur, il as abattu un vol civil de la Malaysian airline ressemblant a s’y méprendre a l’appareil de M. Poutine !

ODIN
ODIN
31 décembre 2014 13 h 26 min
Plutôt que de se préoccuper de la santé de POUTINE, les occidentaux feraient mieux de se préoccuper de la leur. Il y a eu Lincoln, Kennedy, Reegan, Jean paul II, aux USA il y en aura d’autres et c’est tant mieux à commencer par le chimpanzé avec les oreilles décollées. Le peuple russe est un grand peuple patriotique qui saura défendre son président, pour cela i, y a le FSB et Poutine n’est as pas un perdreau de l’année.
Pour ce qui est des oligarques (presque tous des juifs), il n’y a qu’à les parquer dans un camp et nationaliser tous leurs biens. Autres mesures à prendre, mettre à la porte tout de suite toutes les ONG occidentales spécialistes en révolutions oranges et fermer toutes les ambassades occidentales hostiles.
Enfin s’il y a des preuves de complot, vitrifier sans avertissement tous les pays et gouvernants qui trempent dans ces intrigues.
pépette
pépette
31 décembre 2014 14 h 09 min
poutine sait trés bien qui veut lui faire la peau ; pensez ! il ose contrer le dirigeant le plus puissant du monde , ainsi que ces valets , vous savez ? ceux qui dirigent l’europe tout en se fichant éperdument de leur population ; je souhaite à poutine , défenseur de son pays , de s’en sortir haut la main , et je lui souhaite ainsi qu’aux russes qui le soutiennent une future année 2015 ou il sortira gagnant face aux autres racailles que je nommerai ” le mal ” ;
Tokos
Tokos
31 décembre 2014 15 h 00 min
Il y a eu Lincoln, Kennedy, Reegan, Jean paul II, aux USA il y en aura d’autres et c’est tant mieux à commencer par le chimpanzé avec les oreilles décollées.

Odin, les arguments comme vous pouvez le constater ne manquent pas. Point n’est besoin de faire étalage du racisme qui transpire dans l’extrait ci-dessus de votre réponse.

Quant au contenu pour la survie de ce monde, puisse Poutine gagner ce bras de fer, et les prédateurs aller en enfer.

gunsbourg
gunsbourg
31 décembre 2014 16 h 12 min
Répondre à  Tokos
Il n’y aucun racisme qui transpire dans les propos d’ ODIN il y a un juste retour des chose à l’envoyeur:
si on veut parler du racisme pensons à Obama et son gouvernement AIPAC , rappelez-vous le “Fuck the UE” parole d’Etat méprisantes et racistes à notre endroit jamais retirée , regardons leurs mépris racistes pour le monde du Proche et Moyen-Orient qui sont pour eux une salle de jeux où leurs séides égorgent et tuent hommes, femmes, enfants à leur profit gazier et pétrolier pour eux-même et Israël , regardons leurs amours pour les nazis racistes en Ukraine , …., pensons aussi à cette parlementaire Ayelet Shaked et son discours raciste et meurtrier à la Knesset. Admettons que les animaux ne méritent d’être pris comme associés aux argument de moqueries , ils valent plus que cela ! Il y a une cependant une expression animalière que j’ aime beaucoup qui va merveille à cette racaille : “ce sont des grossiers merles”
Parlons aussi des insultes et menaces de morts sous-entendues proférées par le sieur Obama et sa clique à l’endroit de monsieur le Président Poutine qui n’a jamais réagi à ce genre de provocation éructé par ledit sieur et sa clique de menteur ! La seule vérité qu’il a dite en sept 2013 c’est lorsqu’il a traité de menteur, avec raison, le marchand de sauce milliardaire Kerry en se référant au drame syrien …. .
Tokos
Tokos
31 décembre 2014 18 h 56 min
Répondre à  gunsbourg
Le fuck UE etait de mme Nuland, une blanche!
ne faites pas comme si vous ne comprenez pas ce qu’a ecrit odin, a savoir le lien entre le fait qu’Obama soit (considere comme) noir et l’assimilation a l’animal appele chimpanze.
Les insultes et menaces de morts envers Poutine n’ont pas touche sa condition “de blanc” mais sa personnalite politique. Elles n’esn sont pas moins a 100% condamnables!

Je le repete il y a des centaines d’arguments ireefutables pour discrediter les voyous internationaux, point n’est besoin d’insultes racistes. Si ca demange certains, qu’ils le proclament sans peur, mais avec courage, pas en se dissimulant derriere un article assez clair.
Toutes facons la CIA a reconnu plus de 666! tentatives d’assasinats de Fidel Castro, en vain. ILs n’auront pas Poutine qui meme s’il est infiltre par une 5e colonne avide d’argent, connait le systeme et sait a quoi s’en tenir. D’ailleurs ils exploseront les uns apres ls autres s’ils tentent quoi que ce soit! D’ailleurs qu’ils essaient, ca fera de la racaille en moins!

Chris
Chris
31 décembre 2014 17 h 03 min
Mon intuition (très forte) me dit qu’ILS n’y arriveront pas.
Le dieu fric n’a pas ses entrées partout et Poutine sait qu’il doit se protéger, en aucun cas baisser la garde. Son attitude à Brisbane (flotille russe) a montré qu’il savait évaluer les risques et prendre ses dispositions.
Tokos
Tokos
31 décembre 2014 19 h 03 min
Répondre à  Chris
C’est aussi ce que je crois et que je souhaite.
mag
mag
31 décembre 2014 18 h 55 min
Article qui nous fait bien ressentir le poids qu’a V.POUTINE sur ses épaules …! J’espère que Dieu protègera ce grand homme . Quand je vois tous ces autres dirigeants minables ……..
lolo
lolo
1 janvier 2015 10 h 17 min
Répondre à  mag
Oui, incroyable les épaules que doit avoir cet homme. Plus detesté que Assad, et premier sur la liste de l’otan, j’imagine que hollande fonderait en larmes même devant les caméras.
Hadria RIVIERE
1 janvier 2015 15 h 17 min
Vladimir Poutine s’est doté d’une voiture anti-frappe nucléaire.
Elle est invulnérable aux attaques chimiques et atomiques et permet à son occupant de diriger depuis l’espace intérieur les opérations de guerre! c’est un conscruteur automobile russe qui a fabriqué au bout de six ans de travail minutieux cet automobile dont toutes les pièces sont de conception intérieure.
Cette voiture est vraisemblablement plus sophistiquée que celle d’Obama .
Elle est blindée et pèse 3.5 tonnes avec des vitres pare-balle et pare-missiles.

Sa voiture est également resistant aux frappes chimiques et mêmes nucléaire. un système de guidage électronique de très haute performance contrôle tout .

Ce système permet au président d’être en contact permanent avec les salles de conférence, des réunions de guerre …

Vous pensez sincèrement qu’un homme qui organise ainsi sa vie…. Va se laisser piéger bêtement par des déficients mentaux que sont Obama et sa clique de laquais européens?
Hadria RIVIERE

Cissy
Cissy
2 janvier 2015 1 h 49 min
Répondre à  Hadria RIVIERE
Telle que tu l’as décrit, cette voiture du président Poutine doit être ajoutée sur la liste des merveilles du monde! Vive Poutine!
Zabo
Zabo
2 janvier 2015 0 h 14 min
Dieu garde Poutine et la Sainte Russie, et qu’Il confonde à tout jamais l’Empire du chaos, l’Empire anglo-sioniste ! Pour Sa plus grande gloire !
Bonne année à tous !
Michel LONCIN
Michel LONCIN
21 mars 2015 22 h 43 min
A COUS, peuple russe, à VOUS, citoyens de Russie de mener une garde de 150 MILLIONS d’hommes, de femmes et d’enfants autour et devant le GRAND Homme qu’est Vladimir Poutine, ESPOIR de la Russie, ESPOIR de la VRAIE Europe, ESPOIR du Monde !!! Ne permettez pas aux ORDURES étatsuniennes, Otanistes et UEistes de la détruire : il y va de la Russie, il y va de l’Occident européen, il y va du Monde !!!
Et que Dieu le bénisse et le protège !!!
lusofranc
lusofranc
22 mars 2015 14 h 45 min
Répondre à  Michel LONCIN

Un peu dithyranbique,votre post, 🙂 mais on sent la sincerité,la vraie….
Ceci dit je ne me fais pas trop de soucis pour la Russie,c’est une grande nation,redevenue puissante,pleine de ressources,et qui sait,et saura se faire respecter.
Certains trouverons que suivant les cas,la Russie est faible dans ses reactions,vis a vis du comportement de l’empire et de ses caniches de l’UE,(sanctions/finances/mistrals,ect ) moi ,a contrario,je pense que: “le lion ne chasse pas les souris”,donc la Russie et son president,considerent comme negligeables,les reactions de l’UE.
V Poutine,(via les BRICS,manoeuvre tres bien,pour contrer les US dans leur egemonie,(d’ailleurs meme si ils ont le nombre, ils n’ont plus la technique,ni la monnaie,pour assurer leur domination,par les armes.”hard power”,(les USA n’ont jamais gagné une guerre chaude moderne seuls…..)
Il leur reste la methode du “soft power”: exporter la democratie, (en clair aller foutre le bordel dans des pays qui n’ont rien demandé,) mais , ça ne fonctionne plus..,cela V Poutine le sait tres bien.